Tabac, alcool et caféine

La ménopause est une excellente période pour cesser de fumer. Des études démontrent que le taux de succès est plus élevé lorsque les fumeuses abandonnent le tabagisme pendant cette transition de la vie. En moyenne, les fumeuses connaissent leur ménopause deux ans plus tôt que les non-fumeuses. Les femmes qui fument pendant et après la ménopause (ou qui ont recours à des timbres de nicotine ou à de la gomme à mâcher à la nicotine) limitent leurs options en matière de traitement. Par exemple, les contraceptifs oraux, qui sont parfois prescrits pour traiter les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes, peuvent être risqués pour les fumeuses. Si vous fumez et voulez cesser, votre fournisseur de soins de santé peut vous proposer des options pour y arriver.

La recherche laisse entendre que la consommation d’alcool peut aggraver certains symptômes ménopausiques, comme les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil et la dépression. La consommation d’alcool abusive peut contribuer à un risque accru d’ostéoporose, puisqu’elle peut causer une perte de calcium et d’autres carences nutritionnelles. Elle est également associée à un risque élevé de chutes et de fractures osseuses liées à une démarche instable.

La consommation d’une trop grande quantité de caféine peut provoquer des bouffées de chaleur et perturber le sommeil. En limitant votre consommation de café et de thé, vous pourriez être en mesure de minimiser ces symptômes.

Découvrez-en davantage