Ostéoporose

Quels sont les facteurs de risque associés à l’ostéoporose?

Les facteurs suivants exposent les femmes à certains risques d’ostéoporose :

Personnels

  • Âge avancé
  • Postménopause
  • Ménopause précoce, naturelle ou chirurgicale avant 40 ans
  • Antécédents familiaux d’ostéoporose, particulièrement les fractures ostéoporotiques
  • Descendance caucasienne ou asiatique
  • Os minces et petits
  • Antécédents de menstruations irrégulières, d’absence de règles ou de troubles de l’alimentation

Mode de vie

  • Pratique d’exercices à une fréquence rare
  • Faible apport en calcium durant toute la vie
  • Faible apport en vitamine D
  • Tabagisme
  • Consommation de caféine (plus de trois tasses de café par jour)
  • Consommation d’alcool (régulièrement plus de deux verres par jour)

 Recours à des médicaments

  • Corticostéroïdes
  • Médicaments antiépileptiques
  • Médicament à dose élevée pour la glande thyroïde

Haut de la page

L’hormonothérapie (HT) constitue-t-elle une option si j’ai des antécédents médicaux qui révèlent que je pourrais souffrir d’ostéoporose plus tard?

Même l’hormonothérapie à court terme peut améliorer la structure osseuse d’une femme, et les autres médicaments peuvent servir à soutenir la santé des os à long terme. La Women’s Health Initiative des États-Unis, un essai clinique randomisé concernant les femmes ménopausées, a révélé que l’hormonothérapie était manifestement efficace dans la prévention des fractures de la hanche, des fractures de vertèbres et d’autres blessures. La Conférence canadienne de consensus de la SOGC ne recommande toutefois pas l’HT comme thérapie de première ligne pour l’ostéoporose, mais l’HT peut être recommandée pour certaines personnes présentant des symptômes de la ménopause.

Haut de la page

L’hormonothérapie (HT) est-elle ma première option si je sais que je souffre d’ostéoporose?

Les médecins prescrivent rarement l’hormonothérapie dans le but seulement de traiter l’ostéoporose. Toutefois, l’HT offre un avantage secondaire pour les femmes qui l’utilisent pour soulager d’autres symptômes dérangeants de la ménopause.

Haut de la page

Quels sont certains des signes précurseurs de l’ostéoporose?

En cas de fracture d’un os, même après une petite chute, l’ostéoporose peut avoir déjà fait des dommages. La compréhension des facteurs de risque précités constitue la meilleure façon de déterminer si vous êtes à risque d’ostéoporose.

Ostéoporose Canada recommande que toutes les femmes postménopausées, que tous les hommes de plus de 50 ans et toutes les personnes de plus de 65 ans soient évalués pour déterminer s’ils sont à risque d’ostéoporose. Les tests connus sous le nom de densité minérale osseuse (DMO) qui sont sûrs et sans douleur, tout comme les rayons X, peuvent mesurer avec précision la densité de vos os. Un test de DMO peut vous indiquer si vous souffrez d’ostéoporose et quelle est la probabilité que vous développiez la maladie plus tard, et il peut vous aider à prendre maintenant des décisions qui pourraient prévenir des fractures ou une perte osseuse accrue.

Haut de la page

Y a-t-il des suppléments alimentaires ou autres que je peux prendre pour prévenir ou retarder l’apparition de l’ostéoporose?

Pour réduire le risque d’ostéoporose, vous devriez prendre un supplément de vitamine D, faire des exercices de port de poids, qui aident à maintenir la force, comme la marche, l’équilibre et la souplesse, et ne pas fumer. Les suppléments de calcium que vous pouvez obtenir à la pharmacie sont également reconnus pour ralentir la perte osseuse et consolider la densité osseuse.

Haut de la page

De quelle façon les exercices influent-ils sur les risques de développer l’ostéoporose? Que faire si j’ai déjà eu un diagnostic d’ostéoporose?

L’exercice est important à n’importe quelle période de votre vie, et il n’est jamais trop tard pour commencer. Les exercices de port de poids, comme la marche ou la levée d’une charge raisonnable, peuvent avoir et ont des conséquences positives sur la masse osseuse. D’autres types d’exercice aident à garder la souplesse et à améliorer l’équilibre, des facteurs qui peuvent vous aider à éviter une chute entraînant la fracture d’un os.

Haut de la page

Quels sont les meilleurs exercices de port de poids qui aident à prévenir l’ostéoporose ou à ralentir sa progression?

Le programme d’exercices idéal pour les femmes juste avant, pendant et après la ménopause doit inclure des exercices de port de poids, de musculation et de flexibilité.

Comme votre masse osseuse commence à diminuer lorsque vous êtes ménopausée, les exercices de port de poids sont particulièrement recommandés. Lorsqu’une pression est exercée sur vos os, le système de défense naturel du corps veut répartir la charge et développe réellement la masse osseuse. Des activités, comme la marche rapide, la danse aérobique sans sauts et la danse, sont considérées comme des exercices de « port de poids ».   

Les exercices d’étirement gardent les muscles souples et fermes, et ont  un effet relaxant. Le yoga est un bon exemple d’exercice intégrant les étirements. Les exercices contre résistance qui exigent de lever ou de tirer des charges, parfois connus sous le nom d’entraînement aux poids, devraient également faire partie de votre programme d’exercices.

Haut de la page

SOGC